La mer en toute amitié. Croisières à la voile - Location avec skipper Sorties et pêche en mer - Prise en main et convoyages

Avitaillement

Vivres frais

Beurre, crème fraiche, lait UHT

Œufs, Fromages, yaourts

Viande. Au delà de 2 jours, préférer les emballages sous vide

Charcuteries, saucisses, jambon saucisson…

Viande cuite: poulet, rôti…

Poisson, fruits de mer (à consommer sous 24h)

Fruits, légumes, salades, sans restriction…

Pommes de terre

Oignons, ail, échalotes, carottes, citrons

Taboulé, carottes râpées, céleri rémoulade…

Pain

Pâtes feuilletées, brisées…

 

Légumes en boîtes, Sec et pâtes

Pâtes (spaghettis, nouilles, etc.)

Potages sachets ou bouteilles

Purée  en sachets

Riz, blé, quinoa, céréales

Semoule, tapioca, poudre d’amandes

Légumes : petits pois, haricots verts….

Maïs, cœur de palmier, pois chiches, olives…

Poisson fumé

 

Conserves

Poisson

Couscous, raviolis, cassoulet, etc.

Produits laitiers longue conservation

 

Boissons

Eau (1,5 litre / jour / personne)

Jus de fruits, sodas

Vin, cidre, bière, alcools et apéritifs

Petits déjeuners et encas

Confiture, miel, Nutella

Thé, café, chocolat en poudre, Caro… sucre

Biscuits, gâteaux.

(Biscuits à la cuillère pour pâtisserie facile)

Crêpes et galettes

(en Bretagne, on en trouve sans additifs !)

Céréales, chocolat tablette, confiseries

 

Divers

Biscuits apéritifs

Sel, poivre

Épices, muscade, thym, laurier

Huile, vinaigre, condiments, moutarde

Sucre en poudre, sucre vanillé

Chocolat noir pour dessert

Farine,  levain déshydraté

 

Droguerie

Allumettes

Produit à vaisselle, crème à récurer

Lingettes javel

Éponges

Lessive (Génie), pinces à linge

Savon

Sopalin, non tissé, torchons

Papier hygiénique

Sacs poubelle

Serpillières

Papier sulfurisé (toute préparation au four)

 

Cette liste est indicative, adaptée à des croisières côtières ou semi hauturières.  Elle sera adaptée aux équipages qui ne prendront pas les mêmes produits selon les goûts et l’âge des participants.

Profitez des produits locaux. (On trouve sur les côtes de nombreuses conserveries qui ont su faire évoluer leurs produits et profiter de l’effet de mode créé par la Belle-Iloise présente dans de très nombreux ports).

Les premiers jours, tant que l’équipage n’est pas amariné, les repas seront légers en navigation, plus consistants à l’escale.

Le matériel de cuisine est restreint, les réfrigérateurs sont plus ou moins efficace selon l’âge et la taille des bateaux. (Moderne avec un panneau solaire, ils fonctionnent en permanence. Sur des bateaux moins bien équipés, ils ne refroidissent que si le moteur tourne ou branché à quai.)

Il est néanmoins possible de cuisiner des plats chauds et agréables ou des pâtisseries. Les produits en italiques sont indiqués en ce sens et seront à prendre en fonction des recettes envisagées. Il est aussi assez simple de faire du pain pour profiter d’escales plus longues dans des endroits sauvages loin des commerces.

Il est judicieux de prévoir un bon couteau de cuisine, des épluche-légumes et des boîtes hermétiques, éventuellement un fouet et une maryse.